Partis le matin du 31 juillet, nous longeons le Fleuve jusqu'à Rimouski sur 200 kilomètres, mais comme on est sur l'autoroute, on ne voit que des forêts d'épinettes, parfois un clocher au loin, ou les énormes silos des fermes disséminées dans le paysage. À Mont Joli, on vire à droite pour suivre le cours de la rivière Cascapédia, où l'on aperçoit de beaux lacs de chaque côté de la route. On s'arrête près de l'un d'eux pour se raffraîchir et faire une petite pause casse-croute.

IMG_1299

On s'arrête aussi à Amqui pour prendre un café, si près de la route que le vrombissement des camions nous empêche presque de nous entendre. La rivière Cascapédia arrive de l'autre côté de la Gaspésie et se jette dans "la Baie des Chaleurs", qui ce jour-là mérite bien son nom. Près de Listigouche, un pont relie la Gaspésie au Nouveau Brunswick.

IMG_1341

De petits villages se succèdent et s'étirent tout au long de la côte, jusqu'à Carleton, notre but. On trouve facilement le bâtiment qui abrite le Centre d'artistes "Vaste et Vague" et Maude nous montre le chemin de la maison où nous allons résider les deux prochaines semaines. Toit vert, murs blancs, escaliers et terrasse orange, elle a de l'allure cette maison! Après la petite roulotte et le petit chalet, nous sommes presque perdus dans cette vaste demeure, sa cuisine, son salon, sa terrasse, ses cinq chambres, dont nous occupons la plus grande au premier étage.

Quelques achats, un petit repas et une bonne bière sur la terrasse et nous voici prêts à passer notre première nuit à Carleton.

IMG_1302

 

La particularité de Carleton (et d'autres villages sur cette côte) ce sont les "Barachois" une sorte de grand étang salé, séparé de la mer par des bandes de terre, avec une entrée entre les deux bandes, ce qui fait que les marées s'y infiltrent aussi. C'est un refuge pour toutes sortes d'oiseaux. (Eiders, cormorans, goélands, hérons...) On y aperçoit aussi quatre yourtes flottantes qu'on peut louer et vers lesquelles il faut se rendre en barque.

À l'arrière-plan, des "montagnes", le Mont Saint Joseph fait un peu moins de 600 mètres, mais ce n'est pas rien quand on part du niveau de la mer. Peut-être s'y rendra-t-on quand le temps sera meilleur, il paraît qu'il y a de beaux sentiers de randonnée.

IMG_1312

La vie s'organise. Johannes fait des gravures avec des rouleaux à pâtisserie au Centre Vaste et Vague. C'est un centre d'artistes qui diffuse et produit des expositions et des événements in situ en art-nature et accueille des artistes en résidence. En ce moment se déroule une autre biennale à Percé,(200kms?) "Barachois in Situ", organisée par Guilaine, responsable du Centre et où nous aurons peut-être l'occasion de nous rendre en fin de semaine.

Nous partageons à présent la maison avec une famille d'artistes "la famille Plouffe",- deux parents et deux enfants- qui prépare une exposition à propos d'un personnage historique et folklorique de Carleton. Nous profitons des paysages et de nos vélos quand il fait beau et nous travaillons quand il pleut trop...

La prochaine fois, je vous raconterai nos expériences en pays mic-mac! (Autochtones de cette région)

À bientôt!