Québec, Bavière: faits du même bois?

18 juin 2018

Souvenirs du Saint Laurent...

Bonjour! Merci pour les commentaires déjà apparus sur ce blog.

Le départ se rapproche et nos préparatifs vont bon train.

Voici une des gravures sur lino que Joh. avait faites après notre séjour en 2005, qui représente les rives du Saint Laurent et que Judith trouve très évocatrice.

Pour l'accompagner, un poème que j'avais écrit à la même époque, célébrant également le Grand Fleuve que nous avions quotidiennement sous les yeux et que nous nous réjouissons de retrouver bientôt!

Blatt_1

 

Métamorphoses du Saint Laurent

Fleuve noir

Léthé tranquille qui ondule

Tel un monstre majestueux

Fleuve rouge

Qui a arraché à la terre

Sa couleur minérale

Fleuve brun

Charriant des boues, des oxydes

Qu'il mène vers les embouchures

Fleuve vert

Miroir du soleil et du vent

Où jouent les mouettes voyageuses

Fleuve argent

Aux écailles de serpent brillant

Comme le toit de certaines églises

Fleuve gris

Sans cesse y tombe la pluie

Effaçant la frontière entre les éléments

Fleuve arc-en-ciel

Miroir d'un coucher de soleil

Surface fidèle d'un inconscient

Descendant jusque vers les abîmes.

 

Je risque une traduction allemande pour d'éventuels lecteurs germanophones...

Metamorphosen des Saint Laurent

Schwarzer Fluss

Lethe, der sich ruhig wellt

Wie ein majestätisches Monster

Roter Fluss

Entriss der Erde

Seine leuchtende Farbe

Brauner Fluss

Schlamm und Oxyde schleppend,

die er bis zur Mündung trägt

Grüner Fluss

Spiegel der Sonne, des Windes;

Spielplatz der reisenden Möwen

Silberner Fluss

Leuchtende Schlangenschuppen,

Wie das Dach von manchen Kirchen

Grauer Fluss

Unaufhörlicher Regen

verwischt die Grenzen zwischen den Elementen

Regenbogenfarbener Fluss

Spiegel eines Sonnenunterganges

Treue Oberfläche eines Unterbewusstseins,

das bis in tiefe Abgründe reicht.

 

Ce sera tout pour aujourd'hui! À bientôt!

PS: jusuqu'à présent, toutes les photos sont de Joh. Il tenait à ce que je le précise ;-)

 

 

Posté par catherineb à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 juin 2018

Actualités

IMG_0530

À propos des photos...

Ce n'est qu'après coup que j'ai constaté que ma photo était vraiment TRÈS grande. Pourtant j'avais mis: adapter à la largeur du blog. Donc: ce n'est pas par mégalomanie galopante que je m'étale ainsi, mais par manque de pratique technique!

De plus, je découvre un gigantesque carré noir que je ne sais plus faire disparaître. Alors essayons de lui donner du sens: œuvre au noir (pratique alchimique pour créer de l'or) ou angoisse du néant? Je vous laisse le choix...

Actualité du moment: la rencontre du G6 (+1,-1?), selon les interprétations, a eu lieu à la Malbaie qui se trouve sur l'autre rive (le Charlevoix) du Saint Laurent, en oblique de Saint Jean Port Joli et face à Kamouraska. Les grands de ce monde s'y sont retrouvés et nous, les bien moins grands, allons néanmoins célébrer avec enthousiasme nos rencontres artistiques de l'autre côté du fleuve. (Et avec plus de succès, j'espère.)

Qui a-t-il de changé?

Me penchant sur mon "blog du Canada" de 2005, je m'aperçois que mes principales découvertes étaient 1) Richard Desjardins (génial chanteur , poète, documentariste); 2) Philippe Aubert de Gaspé ( autrefois seigneur de Saint Jean Port Joli et écrivain, auteur de fort jolis mémoires); 3) les oies! (qui m'ont accompagnée de leurs vols amicaux durant notre séjour automnal.) Qui sera au rendez-vous cette fois ci? Quelles nouvelles rencontres? Spannend! (passionant)

Au niveau des actualités, en 2005, Angela M. était devenue chancelière (elle l'est toujours...) Katrina avait dévasté le sud des États-Unis. (Donald T. ignore toujours les changements climatiques.  Justin T. et Emmanuel M. n'étaient encore que des gamins ;-)

Ce qui a le plus changé pour moi, je laisse à Virginie Despentes le soin de l'exprimer:

"Dans le wagon, les passagers ont ouvert leur ordinateur portable sur la tablette. Ils regardent un film, ils remplissent des tableaux, ils rédigent un mail. D'autres ont les yeux rivés sur leur téléphone. Ils sont tous captés. Il n'y a plus de corps sans son extension parmi les individus qui peuvent se payer un billet de train. Il y a bien un homme à quelques sièges de là, la cinquantaine, qui lit son journal à l'ancienne. Il gène légèrement son voisin quand il tourne une page. Il est le seul qui ne ferme pas sa vision par un écran. Même l'enfant de 5 ans ne dérange personne en braillant dans les couloirs, car il semble hypnotisé par un dessin animé. À ses côtés, la mère regarde ce qu'il regarde, sans le casque, elle n'a pas une seconde à perdre pour le paysage, et encore moins pour ce qui l'entoure." (Vernon Subutex, tome 3, p.21)

Et bien, souhaitons que nous ne soyons pas "captés" et que nous ayons tous plein de secondes à dépenser pour les paysages et pour ceux qui nous entourent.

Je risque une petite traduction pour les amis allemands:

"In dem Zugabteil haben die Reisenden ihren Laptop auf dem Tischchen geöffnet. Sie schauen sich einen film an, füllen Tabellen aus, schreiben eine Mail. Andere fixieren ihr Handy. Sie sind alle gefesselt. Unter den Menschen, die sich eine Zugfahrkarte leisten können, gibt es keine Körper mehr ohne Erweiterung. Einige Reihen weiter, sitzt ein Mann um die Fünfzig, der wie früher seine Zeitung liest. Wenn er eine Seite umblättert, stört er ein wenig seinen Nachbar. Er ist der Einzige, der seinen Blickfeld nicht durch einen Bildschirm versperrt. Sogar das fünfjährige Kind stört niemanden, indem es die Gänge brüllend auf und ab geht, denn es scheint von einem Zeichentrickfilm hypnotisiert zu sein. An seiner Seite, schaut seine Mutter an das, was er auch anschaut, ohne Kopfhörer. Für die Landschaft, hat sie keine Sekunde zu verlieren, und noch weniger für das, was um sie herum passiert."

(und wir werden hoffentlich viele Sekunden für Landschaft und Menschen ausgeben können!)

Les photos montrent le lac de Forgensee, non loin du château de Neuschwanstein.

À bientôt!

IMG_0531

Posté par catherineb à 16:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 juin 2018

À propos d'Oberammergau...

IMG_0526

 

 

La première fois que je suis allée en Bavière, c'était il y a très longtemps, j'étais jeune! Et j'ai eu vraiment l'impression d'arriver dans un monde inconnu, pourtant je connaissais déjà bien l'Allemagne.

Oberammergau est sans doute un des villages les plus connus de Bavière. Qu'est-ce qui a rendu Ogau si célèbre? Tout d'abord les "jeux de la Passion". Depuis 1634, après que le village fut miraculeusement épargné par la peste, tous les dix ans,  les habitants deviennent acteurs pour représenter une centaine de fois la passion du Christ sur la scène d'un théâtre accueillant 5000 personnes chaque jour de mai à octobre. (Ne cherchez pas de billets pour 2020, c'est déjà certainement complet!)

Ce village est donc un vivier d'artistes en tous genres, comédiens, musiciens et bien sûr, sculpteurs sur bois. Car en plus de représenter la vie du Christ sur scène on y sculpte aussi depuis des générations toutes sortes de figures religieuses ou profanes. D'où la création d'une école de sculpture sur bois (que vous voyez, j'espère, sur la photo.) D'où un certain nombre d'artistes qui évoluent pour certains vers d'autre formes d'expression artistique... nous aurons l'occasion d'en reparler.

Ce qui fait aussi le charme d'Oberammergau, c'est sa situation géographique. Village traditionnel traversé par la rivière Ammer, à vrai dire quelque peu corrigée et rectifiée par crainte de ses crues fantasques, niché au pied des Alpes Bavaroises. Région magnifique, parsemée des châteaux romantiques du fameux roi Louis II de Bavière et d'églises baroques réputées. Paysages ruraux aux grandes fermes, aux vaches-zen paissant sur des prairies fleuries, aux "Gasthöfe", restaurants campagnards où les serveuses portent le "Dirndl", le costume folklorique des femmes et vous servent de la biére fraiche et dorée dans de grandes chopes.

Voilà, j'ai fait un portrait bien touristique ;-) Peut-être faudrait-il y ajouter quelques notes ironiques sur la tendance quelque peu conservatrice de la politique locale ou sur le dialecte bavarois. Mais j'aime les variations de la norme et j'aime les dialectes, même s'ils sont parfois ardus à comprendre. Donc mon image de la Bavière et d'Oberammergau en particulier reste globalement positive!

À bientôt! Je reprendrai sans doute la plume avant le départ. Les préparatifs de voyage sont aussi des moments exaltants et comme disent les Allemands "Vorfreude ist die beste Freude" : la joie de l'anticipation est la meilleure! 

Posté par catherineb à 11:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 juin 2018

Juste pour dire qu'il y a encore un souci au niveau des photos... mais j'espère que ça va se résoudre rapidement!

P1040028

Posté par catherineb à 15:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

QUÉBEC-BAVIÈRE: FAITS DU MÊME BOIS?

Quand deux villages pratiquant la sculpture sur bois se rencontrent...

Bonjour!

Grâce à un séjour de deux mois en 2005 à Saint-Jean-Port-Joli, je connais déjà la beauté des rives du Saint Laurent. J'y avais tenu mon premier Blog: "le Blog du Canada". Depuis, j'en ai tenu deux autres. L'un en Bolivie, "Vamos a Bolivia" en 2011 et l'autre en Islande "Islande en septembre" en 2015,  toujours en tant qu'artiste en résidence avec Joh. le sculpteur et graveur. J'y relate en général nos travaux artistiques, nos rencontres et découvertes des personnes et des lieux.

À présent: back to Canada? Oui, mais cette fois les circonstances divergent quelque peu: j'accompagne (ou suis accompagnée par) 7 artistes allemands ayant tous fait un apprentissage à l'école nationale de sculpture sur bois en Bavière à Oberammergau et qui vont travailler en binôme avec 7 artistes québécois ayant des attaches avec Saint Jean Port Joli.

Une Biennale de la Sculpture intitulée "faits du même bois" , titre auquel je me permets de rajouter malicieusement un point d'interrogation, espérant une réponse à la fin du séjour!

Sans doute n'aurai-je plus les mêmes étonnements que lors de mon premier séjour au Québec. En revanche, j'aurai toujours, j'en suis sûre, la même fascination pour cette nature exceptionnelle des rives du SaintLaurent, qui à la hauteur de SJPJ (une abbréviation que je vais utiliser souvent!) ressemble déjà à la mer.

Naturellement, je parlerai aussi des artistes participant à la Biennale, de leur travail, de leur art, des œuvres qu'ils se proposent de réaliser en un  partenariat associant un artiste allemand et un artiste québécois.

Nous avons rencontré les artistes allemands pour la première fois en octobre 2017, Johanna, Michi et Heike, Johannes et Johannes et Thomas et Thomas... (Il va falloir trouver un moyen de les différencier ;-)

Plaisir d'une part de retrouver des amis québécois de longue date, et d'autre part de faire face à de nouvelles personnes et de nouvelles situations.

En outre, j'ai hâte de découvrir le fameux "Musée de la Mémoire Vivante", qui en 2005 en était encore à un stade embryonnaire, un rêve, un désir, un souhait et qui est devenu réalité grâce à l'enthousiasme et l'énergie d'un groupe de personnes motivées. Hâte de retrouver ma vieille "connaissance" Philippe Aubert de Gaspé dont j'avais découvert les mémoires en 2005. Son manoir reconstruit abrite à présent le musée et va accueillr notre exposition à Joh. et moi intitulée: "Je me souviens"

Voilà , je voulais juste faire une petite introduction et je me laisse emporter par ma plume. (ou plutôt mon clavier). Mais ce Blog fera sans doute davantage place à la photo, afin de montrer le "work in progress" des artistes. Et peut-être y aura-t-il de temps en temps un petit résumé en allemand pour que les germanophones puissent aussi savoir ce que je raconte à leur propos! 

Ce sera tout pour aujourd'hui, trois semaines environ avant notre départ, le trente juin.

P1040028

IMG_0526

IMG_0530

J'écrirai encore quelques entrées avant pour faire le point sur les préparatifs. Donc à bientôt pour de nouvelles aventures québécoises!

Et maintenant je vais essayer d'insérer une photo... je savais le faire en Islande, mais j'oublie ce genre de choses singulièrement vite;-)

 

Posté par catherineb à 11:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]